6093566215 aafea727c8 z

7 habitudes pour méditer quotidiennement

Une méthode facile pour tout type d’activité, pas seulement méditative…

Que ce soit pour la méditation, le yoga ou votre activité créative favorite, une pratique quotidienne vous apportera assurément beaucoup plus. En suivant ces 7 habitudes, vous obtiendrez tous les bénéfices d’une pratique quotidienne.

Faire une retraite, ou suivre un programme est une façon formidable d’approfondir votre pratique de la méditation. Mais, comment rester connecté avec ces pratiques d’éveil quand nous retournons chez nous où une myriade d’emails, de responsabilités et de distractions nous attend ?

C’est une question qui ne s’applique pas seulement à la méditation, au yoga et aux autres pratiques spirituelles mais à tout art créatif auquel nous voulons nous dédier, comme la peinture, l’écriture ou la pratique d’un instrument de musique. Paradoxalement, les pratiques dont nous savons qu’elles sont les plus vitales à notre bien-être sont généralement celles qui sont mises de côté par nos tâches quotidiennes que nous considérons comme plus urgentes…

Vous aimeriez chaque jour passer une demi-heure sur votre coussin de méditation, ou à pratiquer dans un parc, ou écrire des haïkus capturant l’essence de ce que vous ressentez. Seulement, voilà, vous êtes à court de yaourts et de brocolis, vous avez 458 emails non lus dans votre ordinateur, vous devez payer vos impôts cette semaine et votre enfant c’est cassé une dent dans la cour de récréation ou a besoin de vous pour relire son exposé de sciences naturelles… Alors vous remettez votre méditation, ou la rédaction de votre thèse d’études au lendemain. Et puis, encore au lendemain, et ainsi de suite…

J’ai appris, par ma pratique d’une discipline quasi monastique en retraite un plan en six étapes que j’ai trouvé efficace pour établir et maintenir une pratique quotidienne et ce pour après tout ce que je dois faire – même au milieu d’une vie follement remplie. J’ai utilisé ces principes pour maintenir une pratique méditative pendant à peu près dix ans et aussi pour commencer divers projets de long terme, artistiques, ou personnels, comme l’écriture par exemple d’articles ou la traduction de textes.

Voici les sept habitudes que vous pouvez prendre pour mettre en place une pratique quotidienne, d’à peu près tout ce que vous pouvez imaginer.

1- Établissez votre intention

Soyez très clair sur ce que vous voulez entreprendre, et surtout sur pourquoi vous voulez l’entreprendre.

Pourquoi est-ce important que vous mainteniez une pratique de méditation, ou de tai chi ? Pourquoi est-ce important pour vous de peindre, ou d’écrire ? Quelle part de vous-même allez vous nourrir par cette pratique ? Écrivez vos raisons. Plus vous serez précis, plus vous aurez de chance d’y arriver. Il ne s’agit pas seulement d’écrire : « je veux méditer davantage… », mais plutôt : « Je m’engage à méditer pendant dix minutes avant de réveiller les enfants pour les emmener à l’école, car cela me permet de rester calme, posé et plus disponible pour ma famille. » Pour rendre votre intention encore plus forte, partagez-la avec quelqu’un proche de vous. Cependant, faites attention à ne pas trop en parler tous azimuts car cela disperse l’énergie.

2- Définissez un programme

C’est ce qui vous rappelle de commencer votre pratique. La manière la plus simple et la plus efficace est de définir un moment spécifique dans la journée. Par exemple, vous décidez de méditer tous les matins de 7h à 7h30…

Commencez modestement. Méditer dix minutes par jour pendant un an est déjà un énorme bienfait.

Cela peut être aussi un programme plus flottant, si vous avez davantage de contraintes : vous pratiquerez une heure de yoga après le travail, quelque soit l’heure à laquelle vous terminez. Ou vous prendrez dix respirations de Pleine Présence à chaque fois que vous allumerez votre ordinateur, ou raccrocherez le téléphone. Pour être sûr que vos bonnes intentions ne seront pas balayées par d’autres plans, définissez à l’avance la durée de votre pratique. Inscrivez la sur votre calendrier ou bloquez votre agenda aux heures que vous avez définies, afin de ne pas pouvoir organiser autre chose durant cet intervalle. Assurez-vous aussi de bien préparer tout ce qui est nécessaire pour commencer votre activité, et de tout ranger quand vous aurez terminé.

Commencez modestement. Méditer dix minutes par jour pendant un an est plus bénéfique que méditer une heure par jour pendant une semaine, une seule fois par an… De même, informer vos proches de ce que vous faites, particulièrement dans le cadre familial, peut vous aider, ainsi ils peuvent vous soutenir dans vos engagements et sauront quand vous laisser du temps sans vous déranger.

3- Réunissez votre matériel

Assurez-vous d’avoir tout ce dont vous avez besoin pour votre pratique, en un endroit où vous pouvez les trouver facilement. De cette façon, vous ne perdrez pas un temps précieux à les rechercher à chaque fois. Aménager un coin de méditation apaisant avec un coussin confortable, de l’encens et des allumettes vous motivera davantage à votre pratique. Si vous voulez écrire vos rêves tous les matins, dans le cadre d’un projet littéraire, disposez un carnet et un stylo sur votre table de chevet. Si vous voulez vous mettre à la peinture, aménagez vous un petit coin atelier, avec tout votre matériel.

4- Mettez-vous à la pratique

Maintenant que vous ne passez plus le temps que vous vouliez dédier à la méditation à vous organiser, à vous installer, où à savoir si vous devez ou non vous y mettre, il est important maintenant d’avoir un plan, d’établir comment vous voulez vous y prendre. Définissez quelle méthode de méditation vous allez utiliser – par exemple attention au souffle, ou méditation sur la bienveillance – et conservez cette méthode pendant au moins une semaine avant de changer. Si vous envisagez d’utiliser une méthode de méditation guidée, préparez votre support écrit ou audio à l’avance, afin de ne pas passer un temps précieux à chercher ce que vous allez faire à chaque fois…

Même si vous sentez au début que l’inspiration n’est pas là, elle viendra avec la régularité de votre pratique.

Si vous pratiquez le yoga, mettez en place une série d’asanas établie à l’avance, tout en sachant que si vous êtes inspiré, vous pourrez changer en cours de route votre enchaînement. Mais c’est en ayant une « colonne vertébrale » à votre pratique, que vous pourrez ensuite improviser.

Si vous écrivez, tenez-vous à une pratique régulière, même si vous sentez au début que l’inspiration n’est pas là. Elle viendra avec la régularité de votre pratique.

5- Récompensez-vous

C’est vrai, théoriquement, la pratique est sa propre récompense. Mais, particulièrement quand on commence un nouveau cycle, ou établit une nouvelle résolution, cela aide aussi d’avoir une récompense extérieure. Après votre séance de méditation, préparez-vous par exemple une tasse de thé. Après votre séance de yoga du soir, regardez un film comique avec vos enfants. Après votre pratique artistique, collez une vignette dorée sur votre planning. Notre cerveau adore ce genre de réconfort positif…

6- Suivez vos progrès

Garder une trace de ce que vous avez accompli accroît le sentiment de responsabilité. Faites-en une pratique amusante ! Vous pouvez bien-sûr le faire à l’ancienne : faire des croix sur votre calendrier ou bien vous pouvez aussi utiliser des application amusantes sur votre Smartphone ou votre tablette…

Notez aussi quelques mots sur vos sensations, vos difficultés, vos réflexions, etc. Cela vous permettra aussi de faire un bilan régulier avec vous-même ou avec votre instructeur ou enseignant. Vous pourrez ainsi dans quelques mois voir tous les progrès que vous avez accompli, les difficultés par lesquelles vous êtes passés et cela renforcera ainsi votre motivation à continuer.

Détendez-vous

C’est fou comme on peut se compliquer la vie quand on commence à vouloir faire quelque chose de très simple. Souvenez-vous : vous voulez pratiquer quotidiennement votre activité favorite pour vous-même. Personne ne vous force et personne ne vous jugera. Il s’agit pour vous de prendre du temps pour vous-mêmes, de célébrer vos progrès et vos accomplissements, et non de vous flageller le jour où vous avez manqué votre engagement. Il s’agit d’être bienveillant envers soi-même, et non de se juger et de se dévaloriser ou de vouloir se surpasser…

À grande pratique, grands obstacles !

Les jugements de valeur n’ont aucune utilité. Il n’y a pas de « bonne méditation » ou de « mauvaise méditation », rien à obtenir, rien à accomplir et vous n’avez rien à prouver, alors vous pouvez vous détendre.

Il se peut qu’au début vous soyez effaré de constater votre agitation mentale, vos subterfuges pour ne pas vous y mettre. Cette agitation n’est nouvelle, vous n’en aviez simplement pas conscience auparavant. Rien n’est faux ou problématique dans cette constatation, bien au contraire, c’est la preuve que vous avez bien médité ! Mon maître, Denys Rinpoché, me disait toujours : « À grande pratique, grands obstacles ! »

Alors vous pouvez vous détendre. Tout va bien…

 

Voilà, par ces petites routines quotidiennes, toute votre vie et toutes vos habitudes peuvent changer et avant longtemps, vous verrez que vous avez pris une toute nouvelle trajectoire…

Souvenez-vous de vous réjouir du voyage lui-même…

Pourquoi pas vous ?

En conclusion, j’espère que vous avez été suffisamment inspiré pour donner une chance à la méditation car vous pouvez vous octroyer une plus grande paix dans votre vie. Pour ceux qui méditent déjà et ont des difficultés à persévérer, j’espère que ces habitudes vont vous aider. Pour ceux qui n’arrivent pas à s’y mettre, j’espère que cela va vous donner des clés faciles à mettre en place pour commencer. J’espère que vous oserez développer votre propre programme et vous donner pleinement à ce qui vous inspire.

Mais nous pouvons aussi vous aider à cela…

Que tout soit propice !

Éric Le Gal

Bonheur au travail Mindfulness Pleine Présence

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau