Rtr44po2 1

Un analyste de la banque d’Angleterre dit que la mindfulness pourrait être la solution à un ralentissement économique global

L’économie, nous dit-on, est avant tout une histoire de consommation. Et s’il existait une manière de consommer moins tout en accroissant le bien-être ? C’est la question que s’est posée un analyste de la Banque d’Angleterre qui pense que la mindfulness pourrait transformer les principes de la pensée économique...
 
Dans un article publié sur Bank Underground, un blog semi-officiel du personnel de la Banque d’Angleterre, Dan Nixon explique sa théorie du « moins égale plus ».

« L’économie traditionnelle, note-t-il, suppose que plus de consommation veut dire plus de bonheur. » Elle considère l’homo œconomicus comme « un être qui désire posséder fortune et richesse. » Mais dans le monde réel, bien sûr, les personnes les plus riches ne sont pas nécessairement les plus heureuses…

La mindfulness réduit les besoins et désirs tout en accroissant le bien-être...

Nixon remarque que la méditation de Pleine Présence ou pleine conscience, aussi appelée mindfulness, d’origine bouddhiste, qui entraîne la reconnaissance consciente des pensées et des émotions ainsi que leur caractère transitoire et non-substantiel, est reconnue pour réduire les besoins et les désirs tout en accroissant le bien-être. Cela renverse l’hypothèse de base sur ce qui est économiquement désirable…
 
« Cela suggère que la pratique de la Pleine Présence peut cultiver une forte perception de contentement, plutôt que de désir de toujours plus, » écrit-il. « À un niveau microéconomique, la théorie du « moins égale plus » remet en cause une notion fondamentale qui considère, au moins au-delà d’un certain niveau, que la valeur est liée à la consommation. C’est vraiment profond. »
 
C’est particulièrement pertinent, nous dit Nixon, étant donné la vraisemblance d’une prochaine stagnation économique : « Nombreux sont ceux qui conviennent que la perspective de périodes de stagnation économique prolongées est une menace réelle pour les économies les plus avancées dans les décennies à venir. Alors, si c’est le monde dans lequel nous nous trouverons, nous nous tournerons naturellement vers des voies alternatives vers le bonheur, et des idées comme « moins égale plus » peuvent devenir une partie de la solution. »

La mindfulness engendre des comportements plus durables écologiquement sans limiter le bien-être personnel.

« La mindfulness, continue Nixon, peut aussi être très bénéfique à l’économie environnementale car elle engendre des comportements plus durables écologiquement sans limiter le bien-être personnel. »
 
Cela semble simple d’un premier abord, mais si la mindfulness peut nous rendre plus heureux en dépensant moins, cela peut transformer les hypothèses fondamentales de la science économique. « Les leçons pour l’économie seraient alors d’une portée considérable » conclut Nixon.
 
À propos de l’auteur : Éric Le Gal
 
Diplômé de l’EDC Paris en 2001, après une carrière réussie d’une dizaine d’années en entreprise, Éric Le Gal s’installe à l’Institut Karma Ling, centre bouddhiste tibétain situé en Savoie.
 
Après deux années à concilier, études, pratique et travail pour le bien du centre et notamment l’organisation d’un forum « Économie & Spiritualité » en 2011, il effectue une retraite traditionnelle de méditation de trois ans et trois mois.
 
Devenu en 2014 lama de la tradition tibétaine, il commence à enseigner la méditation dans un contexte non-confessionnel et notamment à destination des cadres et dirigeants d’entreprise. En parallèle il prépare un Master en Consulting and Coaching for Change à l’INSEAD.
 
Au sein dEkwanim Management, Éric Le Gal vous propose de découvrir la Pleine Présence (mindfulness) empathique en entreprise, des formations de leadership altruiste et humaniste et peut vous accompagner dans des situations de changement en intervenant en tant que consultant et coach.
 
Pour plus d’informations : www.ekwanim.com

Mindfulness Pleine Présence Paix économique

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau